L'assurance de prêt, définition

Même si l’assurance emprunteur n’entre pas dans la catégorie des contrats d’assurance obligatoires, pour toute demande de crédit immobilier, une assurance de prêt est systématiquement demandée par la banque ou l’organisme prêteur. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une assurance de prêt protège l’emprunteur face aux imprévus de la vie qui pourraient l’empêcher de rembourser son prêt. Arrêt de travail, invalidité, perte d’emploi, ou même décès, les risques sont malheureusement nombreux : le contrat d’assurance de prêt comprend donc de nombreuses garanties obligatoires. Décryptons ensemble le contrat d’assurance de prêt.

Sommaire

Quels sont les différents types d’assurance de prêt ?

Si les banques proposent systématiquement leur contrat groupe ou collectif à tous les emprunteurs, il existe cependant un autre type d’assurance de prêt immobilier : c’est l’assurance de prêt individuelle. Pour bien choisir son assurance de prêt immobilier, il est donc important de connaître l’existence du contrat de groupe et du contrat individuel, mais surtout, de comprendre leurs différences.

Au lieu de choisir le contrat groupe, automatiquement proposé par la banque qui détient le crédit immobilier, un emprunteur peut donc plutôt opter pour un contrat individuel en délégation d’assurance, souvent plus modulaire et moins couteux. Il s’adressera alors à un assureur indépendant de l’organisme prêteur, grâce par exemple à un courtier en assurance emprunteur.

Mais comment choisir entre les deux ? Quelles sont les différences entre ces deux types de contrat d’assurance de prêt immobilier et lequel est le moins cher ? Nos conseillers Ça assure ont justement écrit cet article pour répondre à vos questions ! Le contrat individuel présente de nombreux avantages pour les emprunteurs, à commencer par son taux, qui est souvent bien plus intéressant que celui du contrat groupe. Faisons le point.

Qu’est ce qui différencie les deux types d’assurance, individuelle et assurance de groupe ?

Contrairement à une banque, un assureur calcule les cotisations et le coût d’une assurance de prêt au cas par cas. A l’inverse du contrat de groupe, le contrat d’assurance de prêt individuel est donc spécifique et adapté au profil de chaque emprunteur.

Il s’appuie sur de nombreux éléments comme l’âge, l’état de santé, la durée du crédit immobilier ou encore le capital restant dû (pendant toute la durée du prêt) de l’emprunteur. Ainsi, le coût de l’assurance individuelle se base sur un tableau d’amortissement, calculé au mois selon le montant du crédit qu’il reste à rembourser.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’un contrat individuel permet à l’emprunteur de bénéficier d’un tarif et d’un taux tous deux personnalisés en fonction de son profil et de sa situation au moment de la souscription. Au contraire, le contrat de groupe d’une banque propose des tarifs et des taux standardisés pour tous les assurés, qui ne répondent pas nécessairement aux besoins et aux attentes des emprunteurs. Dans ce dernier cas de figure, la cotisation n’est évidemment jamais ajustée en fonction du capital restant dû, ce qui crée de réels écarts de prix par rapport au contrat de prêt individuel.

Quels critères définissent une assurance de prêt ?

L’assurance de prêt individuelle étant par définition liée au prêt qu’elle assure, les éléments discriminants sont :

Que faut-il regarder avant de décider ?

Revenons sur la raison d’être d’une assurance de prêt, qu’elle soit proposée par la banque ou par un assureur. L’objectif est de couvrir certains risques qui pourraient empêcher un emprunteur de rembourser l’intégralité de sa créance. On pense ici évidemment au décès, mais également à l’incapacité, l’invalidité et la perte d’emploi. Ça assure vous détaille dans son article « Quelles sont les garanties de l’assurance de crédit immobilier ? » les garanties de l’assurance de prêt immobilier :

  • La garantie DC (décès)
  • La garantie PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie)
  • La garantie ITT (Incapacité Temporaire Totale de Travail)
  • La garantie IPP (Invalidité Permanente Partielle)
  • La garantie IPT (Invalidité Permanente Totale)
  • La garantie PE (Perte d’Emploi)

Et le prix dans tout ça ?

Cette question mérite d’être posée ! Sachant que le profil de chaque emprunteur a un impact direct sur le coût final de l’assurance – ce qui, rappelons-le, n’est pas le cas avec les contrats de groupe – les tarifs proposés par les différentes assurances peuvent présenter d’importants écarts. Cela est bien entendu favorable à la mise en concurrence de ces organismes, avec de substantielles économies à la clé pour le client.

Comme nous l’avons évoqué précédemment, l’assurance de groupe n’est pas stricto sensu à éviter pour tous les profils, mais de façon générale, l’assurance emprunteur individuelle s’avère plus attrayante dans la plus grande majorité des cas. En effet, si la négociation de son taux apparait logiquement plus aisée, il en va de même pour les éventuels rachats de crédit, ainsi que pour sa résiliation. En outre, le montant de la prime est fixe pendant toute la durée du crédit. Pour comprendre comment est calculé le taux de l’assurance de prêt et donc son coût, consultez notre article : Calcul du taux de l’Assurance Emprunteur.

Avec la loi Lemoine, il n’a jamais été aussi simple de demander à souscrire une assurance emprunteur individuelle, ce qui favorise une concurrence. Pour autant, sur ce sujet comme dans beaucoup d’autre, patience et prudence sont deux maîtres-mots extrêmement importants. En effet, pour savoir si une offre individuelle vous est bénéfique et si oui, laquelle parmi toutes celles disponibles actuellement sur le marché, il ne faut surtout pas hésiter à demander plusieurs devis, à comparer les offres et surtout à se fier à des spécialistes ! Nos experts vous donnent les clés pour obtenir un devis d’assurance de prêt immobilier le plus intéressant possible.

Ensuite, vous devrez résister à la tentation de ne vous concentrer que sur le taux de l’assurance, pour prendre en compte également les garanties détaillées, ainsi que les délais de carence avant la mise en place des couvertures prévues dans le contrat. Il s’agit de se faire une « image globale » de l’offre pour en évaluer l’intérêt, car un taux très bas peut aller de pair avec de faibles garanties décès, invalidité ou chômage.

Rappelons au passage qu’aucun établissement de crédit ne peut vous refuser une assurance déléguée individuelle, sauf à motiver sérieusement sa décision, car ayant été conçue sur-mesure, une telle offre personnalisée ne saurait être moins protectrice que celle de groupe.

Mais alors, comment choisir une assurance de prêt ?

On l’a vu, les critères sont nombreux. En fonction de chaque situation personnelle, le choix de l’assurance peut varier :

  • empruntez-vous seul(e), ou en couple ?
  • empruntez-vous sur une durée longue ou courte ? Envisagez-vous de revendre votre bien rapidement ?
  • s’agit-il de votre résidence principale, secondaire, d’un investissement locatif ?
  • souhaitez-vous être couvert seulement en cas de décès, ou aussi de maladie ?

Et enfin, les critères que la banque exige pour vous accorder le prêt, à ne pas négliger !

Face à toutes ces questions, il est souvent plus simple de faire appel à un spécialiste. Nos courtiers, Elodie, Philippe, Audrey sont à votre disposition pour vous aider à bien comprendre l’assurance emprunteur et surtout à choisir la bonne formule pour VOUS. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec eux !

Vous avez des questions ?
Ça assure est à votre écoute !